Notre mini guide des différents systèmes de filtration de piscine
Non classé

Notre mini guide des différents systèmes de filtration de piscine

Le système de filtration de piscine est essentiel puisqu’il permet de maintenir l’eau de baignade bien propre. Afin qu’il soit complètement conforme à votre bassin, il faut les choisir en même temps. Il en existe différents types sur le marché. Découvrez ici notre mini guide.

Le filtre à diatomée

C’est le filtre recommandé lors de la construction de piscine aux baigneurs exigeants en ce qui concerne la qualité de l’eau. L’appareil à filtration porte en son sein le filtre bourré de diatomées qui sont des microorganismes aquatiques d’une extrême finesse de filtration (environ 2 à 5 microns). Ce système fait partie des filtrations les plus performantes de la commercialisation. Recourir à cette algue lilliputienne permet de réduire l’usage de produits de traitement.

Le filtre à sable

Il s’agit du système de filtration le plus employé dans les piscines. Selon son principe, l’eau pompée passe au travers d’un lit de sable chargé de retenir les particules en suspension. Peu dispendieux, il présente une finesse de filtration moins grande (de 20 à 50 microns).

Toutefois, il est possible d’y ajouter des floculants ou d’autres médias filtrants à l’instar du verre pilé ou de la zéolite afin d’améliorer sa performance. C’est une solution à envisager à la minute où l’eau commence à se brouiller ou en cas de forte chaleur.

Le filtre à zéolite

Si vous désirez passer du sable à la zéolite, vous n’aurez pas besoin de changer de dispositif à filtration. En effet, les filtres à sable de même que ceux à zéolite fonctionnent sur un principe identique.

Une fois aspirée dans le haut de la cuve, l’eau est par la suite dispersée sur l’intégralité de la zéolite qui est un minéral naturel. Ce cristal est doté de la caractéristique de résistance à l’eau de toute nature (calcaire, dure) et sa finesse de filtration ainsi que celle d’un filtre à diatomées sont égales.

Le filtre à verre recyclé

On retrouve le verre recyclé dans tout système de filtration qui fonctionne avec du sable. La finesse de filtration s’obtient selon le diamètre des verres recyclés qui équivaut à 5 microns. L’autre avantage du filtre à verre recyclé porte sur sa grande capacité à éliminer les impuretés qui diminuent son efficacité. Sur un média filtrant usuel, les procaryotes s’installent et déposent une substance gluante nommée le biofilm.

Celui-ci est donc responsable de l’accumulation de la zéolite et du sable. Le verre recyclé est chargé positivement et négativement afin de lutter contre le développement de cette matière et empêche ainsi l’encrassement du filtre. En outre, ce filtre bénéficie d’une forte capacité de contre-lavage.

Le filtre à cartouche

Il est très bien adapté aux piscines de dimension réduite. Les cartouches sont composées d’une substance végétale ou synthétique qui captera les impuretés de l’eau. Ce filtre peut être assemblé de diverses manières dans le processus de filtration : soit en le plaçant après la pompe soit en le mettant avant la pompe et après le skimmer. Il est facile à installer puisqu’il ne nécessite pas de raccordement au tout à l’égout.

La poche filtrante

Elle fonctionne suivant le principe de la microfiltration. Grâce à ses pores très fins, l’eau est lavée de ses impuretés. Ce sont des sacs de polyester susceptibles de filtrer une quantité d’eau énorme. Selon le volume d’eau à nettoyer, vous trouverez une dimension adaptée.

Le système de traitement aux ultra-violets

Système alternatif et écologique, il permet de se servir des ultra-violets pour purifier l’eau. Il se base sur le rayonnement UV pour la désinfection et la purification naturelles de l’eau à l’aide de la combinaison de l’ozone et des rayons solaires.

En somme, les systèmes de filtration de piscine diffèrent selon les filtres utilisés. On note les filtres à diatomée, à sable, à zéolite, à verre recyclé, à cartouche, la poche filtrante et le système de traitement aux ultra-violets.