Les clés pour construire une piscine soi-même
Aménagement extérieur, Astuce et conseil, Piscine

Les clés pour construire une piscine soi-même

De manière générale, l’auto construction désigne le fait de réaliser une structure sans avoir recours à un professionnel. De plus en plus de personnes se lancent dans ce système pour économiser de l’argent ou tout simplement par esprit de challenge. Avec les beaux jours qui arrivent, il n’est pas rare d’observer ici et là des travaux d’installation de piscines. Mais saviez-vous que vous pouviez construire vous-même votre piscine ?

Y-a-t-il une réglementation pour la construction d’une piscine ?

Il existe bel et bien des règlementations relatives à l’installation d’une piscine. Cependant, la loi n’émet presque aucune objection à ce que vous effectuiez vos travaux vous-même.

Tenez juste compte des points suivants :

  • Les piscines de moins de 10 m² ou « petites piscines » ne sont aucunement soumises à des déclarations de travaux ;
  • Pour ceux d’une envergure de 10 à 100 m², une déclaration de travaux est nécessaire et doit être adressée à la mairie. Si la réponse est favorable, vous aurez un délai de 2 ans pour terminer les travaux ;
  • Pour les piscines de plus de 100 m², une demande de permis de construire est obligatoire.
  • Afin de prévenir tous risques d’accidents, la loi impose à tous les propriétaires d’installer au moins un dispositif de sécurité autour de leur piscine (les barrières de protection, les couvertures de sécurité, les alarmes ou les abris).

En cas de non-respect des points évoqués précédemment, une amende de 45 000 € peut éventuellement être appliquée aux propriétaires.

Quels sont les enjeux d’installer vous-même sa piscine ?

Mis à part l’aspect budgétaire, il existe de nombreux avantages à construire vous-même votre piscine, tels que :

  • Un prix avantageux : sachez que votre budget initial sera divisé en 2 et vous permettra d’économiser ;
  • Une piscine unique en son genre : bien entendu, vous pourrez personnaliser votre piscine selon vos envies et vous payer le luxe de choisir sa forme ;
  • Le choix de la finition : vous aurez la possibilité de choisir la couche de finition. Que ce soit de l’enduit, un liner ou même du carrelage, le choix vous incombe.

Néanmoins, les inconvénients ne sont pas moindres :

  • Un investissement personnel conséquent : ce projet est temporellement long. Il faudra compter entre 1 et 3 mois pour y arriver à bout selon le temps que vous y consacrez ;
  • Un risque d’erreur : l’inconvénient majeur de l’auto-construction reste la marge d’erreur importante. En cas de doute, il est recommandé de faire appel à des piscinistes professionnels.

Quelles sont les étapes pour la construction d’une piscine artisanale ?

Voici un guide détaillé des étapes à suivre afin d’installer une piscine artisanale :

1- Le terrassement

Cette étape consiste à creuser votre terrain et à le préparer : retirer la terre, les gravats, bien aplanir et tasser la terre. Pensez à louer une mini-pelle pour gagner plus de temps.

2- Le drainage, les puits de décompression et le radier

Pour un terrain de bonne qualité, le drainage et le puits de décompression ne seront pas forcément nécessaires. Vous pourrez directement débuter la mise en place du radier (la dalle en béton sur laquelle va reposer l’ensemble de la piscine).

3- Le montage et le coulage des murs

Élevez les rangées de parpaings creux et coulez du béton à l’intérieur. Un conseil, le travail sera effectué plus rapidement avec un camion toupie.

4- Le branchement des canalisations et le remblaiement

Mettez en place les branchements des canalisations en suivant la notice technique de votre fournisseur de kit de filtration. Ensuite, il faudra remblayer autour du bassin.

5- L’imperméabilisation

Utilisez du liner, ce matériau vous permettra de faire des économies.