Un bassin de baignade naturel dans votre jardin

Aujourd’hui, le bassin de baignade naturel ou la piscine naturelle est très prisé par de nombreux particuliers pour ses nombreux avantages. Elle n’a pas besoin de chlore ou d’autres produits chimiques, qui peuvent provoquer des irritations ou encore des allergies. La qualité de l’eau est ainsi bien meilleure. Son autre avantage, à part d’être écolo, c’est de s’adapter à tous les styles de jardin. Ce type de piscine apporte même une touche de charme à votre espace extérieur.

Clin d’œil sur la piscine naturelle

Les premières piscines naturelles ont été lancées par l’Autrichien Peter Petrich, fondateur de la société Biotop, en 1985. Depuis, elles ont le vent en poupe. D’autres entreprises telles que la société Allemande Bionova, en 1990 et la société Suisse Bioteich se sont ensuite lancées sur le marché, en proposant leurs propres prestations et tout en gardant le concept de la piscine naturelle ou biologique.

Le fonctionnement d’une piscine naturelle

Une piscine naturelle est généralement composée de 3 bassins dont le premier est pour la baignade, le deuxième est une zone de régénération et la troisième, une zone d’oxygénation. Des plantes aquatiques vont être disposées dans chacun de ces bassins, et ce, en fonction de leurs rôles. En effet, on en distingue trois types. Parmi celles-ci figurent, les plantes épuratives (jacinthe d’eau, élodées, menthe aquatique…), les plantes oxygénantes (renoncule aquatique, potamot…), et les plantes décoratives (nénuphars, lotus…).

Et qu’en est-il de son entretien ?

Vous devez nettoyer régulièrement le filtre et enlever les feuilles qui tombent sur la surface de l’eau. Le bassin ne doit être nettoyé en profondeur qu’une fois par an. Et si besoin, vous pouvez tailler les plantes de la piscine, de temps en temps.

Par rapport à une piscine classique, une piscine bio nécessite beaucoup moins d’entretien. Cependant, pour préserver la qualité et la transparence de l’eau, certaines règles sont à respecter. Même si vous souhaitez être en parfaite harmonie avec la nature, vous ne pouvez pas y introduire certaines espèces de poissons. Il y en a qui cherchent leur nourriture en fouillant le fond du bassin et les plantes. Cela peut provoquer une eau trouble, donc une eau déséquilibrée. Aussi, le taux de nitrate, qui favorise le développement d’algues, peut augmenter. De même, d’autres espèces mangent les plantes aquatiques. Et pour éviter une reproduction excessive, les poissons rouges ne sont pas conseillés. Par contre, les poissons blancs comme les gardons, ablettes, vairons… peuvent agrémenter votre bassin. De plus, ils chassent les petits insectes qui sont désagréables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :