Top 3 des piscines enterrées

Malgré la multiplication des bassins autoportants faciles d’installation et pas chers, la majorité des Français préfèrent les piscines creusées, car elles sont plus authentiques et plus raffinées. Voici un tour d’horizon des piscines creusées les plus envoûtantes.

Piscines creusées : le top 3

Avoir une piscine débordante reste le rêve de tous. Comme son nom le sous-entend, celle-ci « déborde » de son bac, et ce, notamment grâce à l’absence de margelle pour retenir l’eau. L’originalité de ce type de bassin est qu’il est toujours rempli malgré les déversements incessants. En effet, l’eau qui déborde n’est pas perdue. Elle passe par un processus de filtration, puis réintroduite dans le bassin. Cette piscine offre un spectacle inédit par l’écoulement de l’eau, le bruit du jet, le visuel, etc. C’est la piscine ostentatoire par excellence et aussi la plus fréquemment rencontrée dans les habitations de luxe. L’effet du débordement donne l’impression d’un bassin plus étendu et plus moderne.

La piscine intérieure, comme son nom insinue, est installée à l’intérieur de la maison. Elle s’apparente aux piscines creusées traditionnelles, mais est équipée d’un système de chauffage. Son avantage est qu’elle est à l’abri du vent, de la météo, de la pollution ainsi que des feuilles qui tombent. Elle séduit par son potentiel déco, car elle s’accorde bien avec un espace salon ou un coin bar. Elle peut aussi devenir un endroit de relaxation agréable, être équipée de sauna ou d’une autre installation. C’est le bassin qui répond au mieux aux besoins des habitants des régions froides particulièrement accro aux piscines. Pour pouvoir l’installer, il faudra disposer d’une certaine hauteur sous plafond, d’un excellent système d’isolation et de ventilation. Un déshumidificateur est également à installer pour prévenir les problèmes d’humidification.

La piscine traditionnelle est le modèle maçonné présent dans nos jardins depuis des années. C’est une installation durable dont la mise en place nécessite de grands travaux tels que le terrassement et le coffrage. Ce genre de piscine revient à la mode dans certaines localités en France du fait de son style vintage. Les piscinistes tels que l’entreprise ROMERA TRAVAUX PUBLICS disposent même d’une spécialisation dans la construction de ce bassin.

Le terrassement d’une piscine : connaître pour mieux prévoir

Le terrassement est la phase de départ de la construction d’une piscine creusée. Il consiste à préparer le terrain pour qu’il soit « prêt à bâtir ». Ce jalon assure l’assise de la structure ainsi que sa stabilité dans le temps. Il comprend deux étapes :

  • L’excavation

C’est le premier travail du terrassement. Il consiste à creuser jusqu’à la bonne profondeur en suivant un tracé prédéfini. Il permet d’obtenir une piscine à la bonne profondeur, mais aussi de corriger les défauts éventuels du site (présence d’une nappe phréatique, d’un sous-sol meuble ou instable). Cette étape peut être réalisée manuellement ou à l’aide d’un engin mécanique.

Généralement, on creuse un peu plus profond et un peu plus large que la taille réelle du bassin. Ainsi, la surface de terrassement doit être supérieure à celle prévue pour la piscine.

Techniquement, on prévoit au moins 50 cm de plus pour les piscines en parpaings et en béton, 10 à 30 cm pour les types à coques. L’omission de cet ajout pourrait affecter la tenue de la coque, mais il n’y a pas de règle absolue. En plus de cela, il faut réserver Jusqu’à 1 mètre supplémentaire pour le terrassement extérieur.

  • La constitution de la fondation

Une fois l’étape de l’excavation passée, il faut constituer le point bas des zones de baignade en drainant le fond et en y étalant le radier (un lit de gravier). Si le terrain présente des défauts, d’autres matériaux peuvent encore être utilisés, comme du géotextile posé entre deux couches de graviers. Pour les terrains trop secs, on installe un puits-decompression-piscine.

À l’issue de cette étape, on procède à la mise en place du revêtement et à la finition.