Conseils et astuces pour aménager votre jardin japonais

Espace de détente et de loisir, le jardin se doit être aussi esthétique que pratique. Osez rêvez d’un espace extérieur qui vous ressemble et aménagé selon les tendances du moment. Envie d’un espace agréable à vivre ? De nombreuses options s’offrent à vous. Vous pouvez envisager la mise en place d’une piscine, d’un point d’eau… Quel que soit votre projet, veillez au respect du paysage environnant et choisissez une végétation adaptée. Si vous aimez le mariage du minéral et du végétal, le jardin japonais est la meilleure solution pour vous. Découvrez ci-après toutes les conditions qui concourent à la réussite de votre projet daménagement de jardin.

Un jardin zen empreint de spiritualité

Comme une extension de pièces à vivre, les espaces extérieurs invitent à la détente. Selon les règles de l’art nippon, la conception d’un jardin zen reproduit les paysages naturels typiques du Japon. C’est un environnement où règne la pureté et la sobriété. C’est avant tout un lieu de quiétude propice à la relaxation et à la méditation. Le jardin japonais s’aménage de façon simple. Le but est de créer un espace typique des espaces verts au Japon.

Dresser un plan détaillé

Tout d’abord, il est important de délimiter l’espace dont vous disposez. Évitez les lignes droites et privilégiez l’asymétrie. Cela concourt au déséquilibre et à la sérénité. Ne prévoyez pas d’allées marquées de bordures mais choisissez plutôt des rochers formant un triangle asymétrique. Sachez aussi que les plantes, les rochers et les palissades structurent le jardin japonais. Pensez à dissimuler les contours du jardin avec des plantes à feuillage persistant. Vous pouvez disposer des haies de bambous de différentes variétés et dissimuler votre clôture avec des panneaux de bambous également.

Les plantes à privilégier

Privilégiez une végétation adaptée au climat local. Mettez en valeur les tonalités vertes au profit des autres couleurs. Au sol, on ne retrouvera pas de gazon, mais plutôt de la mousse. Choisissez des arbres adaptés au jardin japonais comme le cerisier du Japon, l’érable du Japon ou le pin. D’autres options sont possibles comme le hêtre, l’amandier, le sophora du Japon, le cèdre du Japon, le saule ou encore le Ginkgo biloba. Pour vous qui avez une préférence pour les arbustes, il existe plusieurs espèces dont le rhododendron, le magnolia stellata, l’andromède du Japon, l’azalée et autres arbustes de terre de bruyère, l’osmanthe, le fusain ailé, le fusain du Japon, le Pittosporum tobira ou encore le Nandina domestica

La décoration et les accessoires divers

Pour un bel effet, privilégiez un seul élément décoratif. Par exemple, installez uniquement une lanterne et sans plus. Les finitions en vernis, en matière brillante ou clinquante sont à éviter. Utilisez un accessoire décoratif mat ou brut. Assurez-vous que les formes de vos plantes, rochers et éléments décoratifs allient élégance et harmonie. Évitez de multiplier les styles décoratifs. Il est préférable d’avoir un point focal avec un élément à mettre en valeur. On pourra retrouver au centre de votre jardin japonais des pagodes ou une statuette de bouddha faisant un clin d’œil asiatique, par exemple. N’oubliez pas non plus la lanterne, un accessoire incontournable pour obtenir un jardin zen de tradition. Pensez aussi intégrer un point d’eau à votre jardin. En plus d’un étang, songez à aménager une petite cascade pour compléter tout l’ensemble. Des ponts ou des pierres de gué sont aussi envisageables. Et pour parfaire le tout, installez un pavillon de jardin. C’est un lieu où se déroulaient les cérémonies du thé, un rituel traditionnel japonais.

Les finitions

Il ne suffit pas de trouver les bonnes plantes. Il convient de les tailler afin d’obtenir des formes nettes et épurées. Vous pouvez sculpter les arbres, notamment les conifères, en nuages. Les arbustes, quant à eux peuvent prendre des formes arrondies. Ne manquez pas d’aménager une belle allée et des chemins à travers votre jardin zen. Il est agréable de se balader sur les chemins jalonnés de pas japonais. Pour habiller le sol engravillonné, vous pouvez opter pour quelques dalles ou des pierres plates. Créez des points de vue pour permettre aux visiteurs de découvrir plusieurs scènes de jardin tout au long de leur parcours.

Un entretien régulier

Il est recommandé d’entretenir régulièrement votre jardin japonais pour profiter durablement de votre petit coin de repos. Véritable havre de paix, un jardin zen se doit de donner une image minimaliste et reposante. Il n’est donc pas nécessaire de le surcharger. De plus, cela va vous permettre de limiter les travaux d’entretien. Toutefois, le jardin zen requiert tout de même le nettoyage des feuilles mortes. N’oubliez pas non plus de tailler vos végétaux pour qu’ils puissent bien garder leurs formes initiales. En été, prenez le temps d’arroser vos plantes. En cas de pluie, veillez à ôter les feuilles mouillées afin qu’elles ne tachent pas les graviers avec leur tanin. Enfin, vous devez ratisser pour faire disparaître toutes les traces laissées en marchant.