Le coût de construction d’une piscine d’intérieur
Non classé

Le coût de construction d’une piscine d’intérieur

Les piscines intérieures apportent un bien-être inégalable à votre logement. En effet, il n’y a rien de mieux que de se prélasser dans un bassin rempli d’eau, à l’abri des regards, des intempéries et des rigueurs du soleil. Mais si le confort est roi, il comporte un coût qu’il convient d’analyser. Focus sur le prix de construction d’une piscine d’intérieur.

Combien coûte une piscine d’intérieur ?

Dans votre logement, le bien-être est prioritaire. Cependant, il est important de bien définir votre budget de construction de piscine d’intérieur et de vous y tenir afin de maîtriser les dépenses et d’éviter les frais inutiles. Il existe deux types de piscines d’intérieur : la piscine en béton et la piscine coque.

La piscine d’intérieur en béton

Proposant une grande résistance et un aspect esthétique hautement élégant, la piscine intérieure en béton constitue une option de choix pour votre projet. Mais les travaux peuvent être longs et coûteux, en fonction de la forme du bassin. Ainsi, la construction peut durer plusieurs mois. La raison en est que la durée de séchage du béton est de 28 jours minimum, d’autant plus qu’il faut attendre qu’il soit parfaitement sec pour y appliquer de l’enduit.

La piscine en béton représente ainsi un investissement à long terme, du fait de sa durabilité. Le fond et les parois sont le plus souvent recouverts de carrelage, dans le but de minimiser les risques de blessures et de garantir un maximum d’étanchéité.

De surcroît, le liner recouvrant le bassin n’est pas très recommandé pour les piscines d’intérieur, sans compter qu’il doit être remplacé tous les dix ans, voire 5 s’il est de qualité inférieure. En effet, le carrelage posé sur le fond et les parois sont amplement suffisants. De plus, la pose d’un nouveau liner pour une piscine de taille standard peut nécessiter une somme de 2000 euros.

Il n’existe pas de tarifs standards pour la construction d’une piscine d’intérieur. Tout dépend de la taille, de la forme, des matériaux nécessaires, etc. Mais généralement, les coûts avoisinent les 50 000 euros, et peuvent être revus à la hausse en cas d’extension de votre habitation. En effet, si la pièce destinée à accueillir la piscine n’existe pas encore, il faut la construire.

La piscine coque

La piscine coque est plus abordable que celle en béton. Pour les budgets limités, elle représente une bonne option, car elle est préfabriquée en usine, ce qui signifie que tous les travaux d’étanchéité ont déjà été réalisés préalablement. Son installation suscite donc deux fois moins de temps que la construction d’une piscine en béton.

Ce type de piscine intérieure est disponible sur mesure et sous différentes tailles, avec des formes prédéfinies. Toutefois, il est possible de passer des commandes pour profiter de modèles personnalisés.

Le prix d’une piscine coque varie de 7 000 à 30 000 euros, mais le plus souvent, il se rapproche des 15 000 euros. Ce coût est défini en fonction de plusieurs paramètres : la qualité des matériaux utilisés, les dimensions du bassin, la forme de la piscine, les frais de transport, etc.

Les taxes liées à la construction d’une piscine intérieure

À l’image des piscines extérieures, les piscines d’intérieur sont soumises à des taxes. En effet, la législation fiscale estime qu’il s’agit d’une construction entraînant une hausse de la valeur locative d’un bien immobilier. Celle-ci sert de base à l’établissement de la taxe d’habitation et de l’impôt foncier.

La loi précise en outre qu’une piscine d’intérieur constitue un élément d’agrément du bâti, formant une dépendance à prendre en compte dans le cadre de l’établissement de la taxe d’habitation et de l’impôt foncier.

Afin de profiter d’une exonération d’impôt pendant une durée de deux ans, sachez qu’il est obligatoire d’effectuer une déclaration 6704 IL concernant la construction de votre piscine d’intérieur. Cette déclaration doit être faite auprès du Centre des Impôts Fonciers.