4 étapes clés pour réussir la construction d’une piscine

Avoir des idées et des plans bien définis permet d’éviter les mauvaises surprises (les fuites d’eau et les invasions d’algues) lors de l’installation de votre bassin.

Découvrez ci-après les 4 consignes à suivre afin que la mise en place de votre piscine se passe sans problèmes.

  1. Faire appel à un pisciniste

Que ce soit pour les bassins enterrés ou hors-sol, un professionnel est toujours la meilleure solution. Il saura vous conseiller sur les étapes à suivre et exécutera le travail selon vos attentes. Vous pouvez prendre en compte 2 critères pour vous assurer de la qualité de son service : il fournira une attestation d’assurance décennale et de responsabilité civile professionnelle pour couvrir les accidents des chantiers.

Un autre moyen d’être sûr est le bouche-à-oreille, demandez à vos proches s’ils ont été satisfaits par le travail fourni par le pisciniste. N’hésitez pas aussi à faire une comparaison entre le rapport qualité/prix pour un bon investissement.

  1. S’informer sur les réglementations

Un projet d’installation de piscine entre dans le domaine du génie civil. Il faut alors respecter certaines démarches administratives comme la déclaration des travaux à faire.

Pour les bassins de plus de 100 m², l’obtention d’un permis de construire est obligatoire.

Sachez également que vous devez vous informer auprès de votre mairie pour harmoniser votre construction au niveau local et connaître vos droits sur votre propriété (au niveau de l’usage de votre sol, la hauteur de l’abri de votre piscine, etc).

  1. Choisir le meilleur emplacement

Il sera difficile et coûteux de vouloir changer la place de votre piscine. Pour y remédier , voici quelques idées à prendre en compte avant de commencer les travaux :

  • Choisissez une place ensoleillée pour se bronzer et apprécier les rayons du soleil. De plus, vous pourrez ainsi éviter le coup de froid.
  • Optez pour des endroits à l’abri du vent afin de limiter le nettoyage de la piscine (les feuillages et les poussières transportées par le vent).
  • Privilégiez les zones discrètes, cela par souci d’intimité. Si vous avez par exemple deux jardins, l’un à l’arrière de votre maison et l’autre faisant face à la rue, il est conseillé d’installer votre bassin à l’arrière de votre habitat pour éviter les regards indiscrets.

Pour donner de l’esthétique aux mobiliers de votre espace vert lors de l’emplacement de la piscine, vous devez gérer l’espace de votre bassin en fonction de l’environnement qui l’entoure.

4. Définir l’usage que vous en ferez de votre piscine et ses différents types

Le type de piscine dépend entièrement de la finalité de celle-ci. Si vous voulez un bassin où les enfants puissent y baigner, vous pouvez opter pour un fond progressif. Par contre, si vous privilégiez la remise en forme (la nage), il vous faudra plus de profondeur et de longueur.

En fonction de vos choix et de votre budget, nombreux sont les différents types de bassins.

Il y a tout d’abord les piscines hors-sol qui sont faciles à monter et n’ont pas besoin de beaucoup de travail à faire. Ils sont moins chers et cela en fonction de la taille et des matériaux utilisés.

Puis viennent les bassins à panneaux modulaires qui entrent dans la catégorie des kits. Ils peuvent re fabriqués par soi-même ou par des professionnels du domaine. Ils sont disponibles en acier, polymère en aluminium, etc.

Ensuite, les piscines monocoques sont préfabriquées en polyester. Elles nécessitent l’intervention d’un spécialiste en terrassements préalables et de pisciniste pour la mise en place.

Enfin, les piscines en béton ou sur-mesure qui ne peuvent être réalisées que par des professionnels comme Piscine AQUA. C’est un travail qui demande de la technique, car il consiste à faire couler du béton dans une structure armée et dont la forme du bassin dépend de vos envies et besoins.