Hivernage de piscine : quand et comment faire ?
Entretien piscine

Hivernage de piscine : quand et comment faire ?

L’hivernage est une étape indispensable pour préserver la qualité de l’eau de votre piscine en la protégeant des agressions extérieures durant l’hiver. D’ailleurs, elle est obligatoire pour toutes les piscines extérieures qui ne sont pas construites sans un abri piscine. Alors, quand et comment faire pour hiverner sa piscine ?

A quel moment mettre sa piscine en mode hivernage ?

L’hivernage est indispensable pour protéger l’eau du bassin durant la période d’hiver, mais aussi pour protéger les équipements. De ce fait, le moment idéal pour mettre en place cette technique est dès que la température de l’eau descend en-dessous de 13° C. Au-delà de cette température, l’hivernage n’est pas efficace, puisque cela favorise le développement de micro-organismes. Il est également indispensable de nettoyer intégralement la piscine avant de procéder. Cela inclut l’eau et toute l’installation (escalier, parois, filtre, pré filtre, etc.). Cette mesure facilite la remise en route de la piscine et permet de préserver tous les équipements qui la composent.

 

Le traitement de l’eau

Avant de mettre en place l’hivernage, il est fortement conseillé de réaliser un traitement approfondi de l’eau du bassin. D’autant plus que la qualité de l’eau ne dépend pas uniquement de l’installation hydraulique, mais aussi des produits de traitements utilisés. Pour cela, vous pouvez opter pour le chlore, la désinfection par électrolyse du sel ou encore pour les produits non-chlorés. Par ailleurs, l’utilisation d’une station automatique est indispensable pour calculer le pH de l’eau. En effet, il est impératif de maintenir constant celui-ci tout au long du traitement.

 

Le nettoyage du bassin

Pour nettoyer le bassin, il est possible de procéder manuellement ou d’utiliser un robot. Le nettoyage du bassin inclut également la vérification de l’état des filtres, des skimmers, des pompes et de la ligne d’eau.

 

Hivernage passif ou actif : comment choisir ?

Il y a deux méthodes d’hivernage possibles. Le choix de la technique à utiliser dépend de la condition climatique de la région où vous vivez.

 

L’hivernage passif

C’est la technique la plus appropriée dans les zones très froides et où l’hiver est très rude. Cela consiste à passer à un arrêt total le fonctionnement de la piscine. Il faut de ce fait couper la filtration et purger le filtre et la pompe. En outre, pour éviter l’apparition de tartres dans le bassin, il faut verser dans l’eau un produit d’hivernage que vous pouvez trouver chez la Société ALLOT. En effet, cette entreprise est spécialisée dans les travaux de plomberie, mais aussi de vente de produits d’entretien pour hivernage de piscine à Nogent-Sur-Aube. Sachez que les produits d’hivernage ne sont pas des antigels. D’ailleurs, ils sont rarement utilisés à cause de leur toxicité et qu’il faut utiliser une quantité importante pour qu’ils puissent agir efficacement. Cependant, pour protéger l’eau et le bassin des saletés qui peuvent s’y incruster durant cette longue période, il faut recouvrir la piscine d’une bâche. Il en est de même pour les piscines qui sont équipées d’un volet roulant. En effet, cet accessoire est efficace pour protéger la piscine des intempéries et pour préserver la qualité de l’eau. Toutefois, il ne peut pas empêcher l’incrustation des saletés.

 

L’hivernage actif

C’est l’hivernage actif qui vous convient le mieux si vous vivez dans une région où l’hiver est moins rude. Il vous permet de garder la piscine visible, surtout si vous souhaitez organiser une réception dans le jardin durant la période hivernale. Les techniques à utiliser sont à peu près les mêmes que pour l’hivernage passif, sauf qu’on doit laisser le système de filtrage actif. Cette technique demande également plus de travail, puisqu’il faut utiliser un produit pour détartrer et dégraisser le filtre. Les poches filtrantes et les cartouches doivent aussi être nettoyées régulièrement pour éviter que le gel ne s’installe.