Quelques conseils pour réussir la création d’un potager

Planter ses propres légumes permet de manger sainement, et ce, sans dépenser beaucoup d’argent. Si vous souhaitez avoir votre propre potager, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous pour réussir votre projet.

Définir la taille du potager

Avant que vous passiez un long moment à préparer le terrain, délimitez d’abord la taille du potager.

En général, il faut 100 m² de potager pour une famille de 3 à 4 personnes. Cependant, comme vous débutez, un potager de 30 à 50 m² peut suffire. Lorsque vous serez bien à l’aise à la culture, vous pourrez l’agrandir sans problème.

Connaître la nature de votre terre

Avant de cultiver vos légumes, vous devez d’abord connaître la nature de la terre. Pour ce faire, vous pouvez apporter une petite quantité de terre dans un laboratoire spécialisé. Après, vous pourrez apporter toutes les améliorations nécessaires selon sa qualité.

Ainsi, si votre terre est sablonneuse, celle-ci se dessèche rapidement. Vous devez donc l’arroser fréquemment l’été, mettre de l’engrais azoté ainsi que des matières organiques.

Si votre terre est argileuse, elle est grasse et un peu compliquée à travailler. Ainsi, vous devez bêcher et compléter la terre avec des matières organiques pendant l’hiver. Un drainage est aussi nécessaire dans certains cas.

Pour une terre calcaire qui manque de fertilisants, il faut la bêcher avant l’hiver. Pensez aussi à planter des végétaux qui s’adaptent à la réaction alcaline.

Par ailleurs, pour une terre humifère qui est trop acide et trop humide, vous devez corriger son acidité. Pour ce faire, réalisez un drainage ou un chaulage.

Définir le lieu du potager

Pour une meilleure pousse de vos légumes, il faut un terrain bien ensoleillé et qui peut être drainé facilement. Dans ce cas, évitez de placer votre potager dans un endroit où il y a trop d’ombrage, comme à côté de la maison du voisin, du garage, etc. De la même façon, ne mettez pas votre potager près des grands arbres. Les racines de ces derniers sont trop grandes et peuvent gêner la pousse des légumes.

Vérifiez aussi que l’endroit choisi est bien plat, défriché et aéré. Pour l’aérer, pensez à enlever les cailloux, les herbes folles ainsi que les diverses plantes sauvages.

Agencer le potager

L’étape suivante lors de la création d’un potager est son agencement. En effet, cela vous permettra de repérer les mêmes sortes de légumes et de faciliter la récolte. Pour ce faire, établissez un plan. Mettez par exemple les tomates dans un même groupe, les carottes dans un autre et ainsi de suite. Pour les délimiter, utilisez des planches, des clous et des ficelles.

Sachez cependant que vous ne devrez pas mettre les plantes annuelles et les plantes vivaces ensemble. Pour éviter les ombrages, les plantes de grandes tailles et les grimpantes sont à mettre dans un coin au nord du potager.

Choisir les plantes

Une fois que vous avez établi le plan, il ne vous reste plus qu’à choisir les légumes à planter. Pour commencer, vous pouvez vous tourner vers les végétaux faciles à cultiver. Vous avez le choix entre les radis, les tomates, les salades, les navets…

D’un autre côté, il est conseillé de cultiver des plantes aromatiques (persil, ciboulette, menthe…) dans votre potager. Cela peut faire fuir les nuisibles et prévenir certaines maladies.

Dans tous les cas, choisissez des légumes qui sont adaptés au climat de votre région.

Choisir le bon moment pour les semis

Pour la plupart des légumes et des petits fruits, le temps de semis et de plantation se situe au printemps. C’est-à-dire au mois de mai. Cependant, chaque légume a ses propres exigences. Ainsi, il est toujours mieux de vous renseigner sur le net ou auprès d’un professionnel sur la période la plus propice pour la plantation d’un tel ou tel légume.

%d blogueurs aiment cette page :