Une piscine au sel requiert moins d’entretien que les autres piscines comme celle au chlore. Cependant, certaines règles doivent être respectées. En effet, il existe plusieurs systèmes permettant de traiter efficacement l’eau de votre piscine, dont l’électrolyse au sel.

Principe et fonctionnement de l’électrolyse au sel

L’électrolyse au sel est un système de transformation reposant sur un cycle. Le sel apporte les ions chlorures afin de les transformer en chlore au moyen d’une alimentation électrique. Au moment de la réaction avec la substance organique existante dans l’eau de la piscine, une partie de ce chlore se transforme à nouveau en ions chlorures.

Il faut que l’eau soit légèrement saline. Pour cela, il faut mettre 3 à 5 grammes de sel par litre dans la piscine. Une fois la filtration en activité, l’eau salée passe dans l’électrolyseur en traversant sa cellule. Notez que celle-ci est installée sur le circuit hydraulique, en bas du système de chauffage et du filtre. La cellule d’électrolyseur est également équipée d’électrodes en titane. Un courant à faible tension polarise ces dernières. Lorsque l’eau salée traverse les électrodes, les ions chlorures sont oxydées par celles-ci et se changent en dichlore. Celui-ci se métamorphose lui-même en chlore libre qui peut être actif ou de réserve, en fonction du pH de l’eau.

Ce chlore libre est un véritable oxydant comme le chlore contenu dans l’eau de Javel ou dans les galets désinfectants. Il a la capacité de détruire, d’une part, tous les micro-organismes tels que les algues, les virus et les bactéries, et d’autre part, les composés organiques comme les résidus de cheveux et de peau, les végétaux, etc.

Le chlore peut, au moment de cette réaction, devenir un chlore combiné ou redevenir des ions chlorures. L’absorption de sel est très basse, car il y a un renouvellement partiel des ions chlorures.

Afin d’équilibrer la quantité d’eau salée perdue, il faut effectuer régulièrement un apport de sel.

Quels sont les avantages de l’électrolyse au sel ?

L’électrolyse au sel offre de nombreux avantages. Son coût de fonctionnement est faible. De plus, l’installation de l’électrolyseur est assez simple, car cet appareil est compatible avec toute sorte de piscine. En outre, il ne demande que très peu de maintenance.

Quels sont les éléments constitutifs d’un électrolyseur au sel ?

Le corps de la cellule

La cellule est placée sur le circuit de filtration. En général, elle comporte 3 à 7 électrodes en fonction du modèle choisi. Elle est également raccordée à une boîte de connexion par le biais d’un câble.

Le corps de la cellule peut être opaque ou transparent. Il est conseillé de choisir ce dernier, car il permet de bien inspecter l’état des électrodes. Pour faciliter le nettoyage de la cellule, ce corps doit être facile à démonter.

Les électrodes

Elles sont en titane nappées de métaux précieux comme l’iridium ou le ruthénium. Ils exercent les fonctions de catalyseur. De plus, les électrodes peuvent se présenter sous forme de grilles ou de plaques.

Les capteurs et sondes

  • Le détecteur de débit a pour fonction d’arrêter l’électrolyseur lorsque l’eau ne traverse pas la cellule. Cela permet d’éviter sa détérioration.

  • Le capteur de salinité permet de déterminer la conductivité de l’eau réalis ée au niveau des électrodes. Il affiche une alerte et arrête l’électrolyseur au cas où le taux de sel est trop bas.

  • La sonde de température est utilisée pour régulariser la production et bloquer l’électrolyseur quand la température de l’eau de votre piscine est trop faible.

  • La sonde pH permet d’examiner le pH de l’eau. En effet, l’électrolyse au sel engendre des ions HO qui intensifient ce pH.

Pour obtenir un électrolyseur au sel fiable, contactez MEPC MA PISCINE à Apt. C’est une entreprise reconnue dans la vente d’accessoires pour piscine.

%d blogueurs aiment cette page :