Les différents types de jardins

Jardin bien orné, maison bien parfumée


Mazouz Hacène


Le jardin est considéré comme le prolongement de la maison. Il constitue la pièce maîtresse de toute demeure possédant un espace extérieur. Un jardin est en général constitué de divers éléments empruntés à la nature (fleurs, fruits et légumes, gazon, minéraux) et fabriqué par l’homme (allées, bassins, etc). Les trois types de jardin suivant vont vous montrer les caractéristiques d’un jardin.


Un jardin, c’est…

En gros, le jardin, c’est la récréation de la nature sous sa forme plus ou moins caricaturale. En effet, il s’agit tout d’abord d’une construction nécessitant l’aménagement d’un espace limitée (propriété privée ou espace public). Puis il est le produit de la créativité de l’homme et de la nature elle-même.


Le jardin à la française

Ce type de jardin est ce qu’il y a de plus classique comme jardin. On peut l’étiqueter de royal du fait qu’il reflète les jardins de Versailles. Son charme lui revient des végétaux aménagés et taillés symétriquement sous diverses formes : géométriques, personnages ou animaux. En matière de jardin, c’est ce qu’on appelle l’art topiaire. À part les végétaux, l’eau constitue aussi le point fort du jardin à la française. Sur ce, l’aménagement de bassins et de fontaines est un must pour créer le look classique. Pour couronner le tout, priorisez le mariage de couleurs des fleurs. En fonction de la saison, plantez-y des tulipes, des bégonias, des jonquilles et l’œillet d’Inde sont tous des bienvenus. Toutefois, n’oubliez pas que les buis sont les rois du jardin à la française.


Le jardin de rocaille


Comme son nom l’indique, ce type de jardin nécessite l’aménagement d’une rocaille dans un jardin ordinaire. L’idée consiste à transposer vers le jardin la composition « roches-plantes-arbustes » qu’on perçoit dans la nature.

– Pour les roches

Choisissez celles dont la texture et la couleur évoquent un contraste entre les plantes et le minéral. Les roches régionales comme les roches claires répondent à ces critères. En outre, pour donner un air naturel à votre rocaille, favorisez les blocs de grès ou de calcaire.

Coté taille et forme, il n’y a pas trop d’exigence, mais les pierres rondes sont plus esthétiques.

– Pour les éléments végétaux

En général, les plantes et arbustes doivent être exposés au soleil. Sur ce, votre choix est d’office dirigé vers les plantes vivaces. C’est-à-dire celles qui sont plus rustiques telles que les campanules, les genévriers et la lavande officinale.

La réalisation d’un jardin de ce genre peut s’avérer complexe. Heureusement que des sociétés tels que Lavandière se spécialisent dans l’aménagement et l’entretien des jardins. Disposant d’une agence à Reuil Malmaison, cette société met à votre disposition les meilleurs des jardiniers paysagistes pour réaliser votre jardin de rocaille.


Le jardin japonais

Le jardin est tout un art pour les Japonais. Le type de jardin qu’on trouve le plus souvent dans des temples bouddhistes et des tombeaux shintoïstes en est la preuve.

– Les caractéristiques du jardin japonais

L’objectif de l’aménagement est pareil à celui du jardin de rocaille. C’est de reproduire Mère Nature sous sa forme miniature, mais sans trop faire régner les artifices. En effet, un jardin japonais doit en principe refléter les éléments qu’on trouve dans la nature. Les végétaux représentent par exemple la forêt. La terre est aussi aménagée pour portraiturer les montagnes. Enfin, l’eau qui symbolise les rivières et la mer. Des animaux spécifiques comme le poisson et les grenouilles jouent un rôle important pour idéaliser un jardin japonais.

– Le coté artificiel

Pour les éléments faisant office de décoration, il y a les ponts, les lanternes et les statues. Par souci d’esthétique, il se peut qu’on y établît des chemins de terre ou de pierre.
Autrement, un jardin japonais est minimaliste. C’est ce qui explique l’appellation « jardin zen ». Les jardins secs de Ryoan-Ji et de Ginkaku-Ji en sont de bels exemples.